Anderlecht

RoyLe Royal Sporting Club d'Anderlecht, abrégé en RSC Anderlecht, est un club de football belge fondé en 1908 et basé à Anderlecht (situé au sud-ouest de Bruxelles), qui est une commune de la région de Bruxelles-Capitale.

Le club omnisports du même nom est fondé le 27 mai 1999. Sa devise est « Mens sana in corpore sano » (en français : « un esprit sain dans un corps sain »). Le club omnisports a donné naissance à différentes associations, dont RSCA-Rugby, RSCA-Athlétisme et la section football, fondée deux jours après la création du club qui porte le matricule 35. Il existe également une section féminine depuis 1971.

Il s'agit du club de football belge le plus titré. Promu pour la première fois en première division du championnat de Belgique en 1921, un niveau qu'il n'a plus quitté depuis 1935, Anderlecht obtient son premier titre national en 1947. Depuis lors, Anderlecht a remporté le championnat à trente-quatre reprises et n'a jamais terminé la saison en deçà de la sixième place. Sur la scène intérieure, le club a également enlevé neuf Coupes de Belgique. Le club a eu la chance de voir évoluer plusieurs de ses cadres en équipe nationale belge.

Par ailleurs, Anderlecht compte à son palmarès cinq trophées européens : la Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe et la Supercoupe d'Europe, remportées en 1976 et 1978, ainsi que la Coupe UEFA, remportée en 1983. Ces succès lui valent d'apparaître au dixième rang du classement des clubs européens de football du xxe siècle selon l'IFFHS, et au premier rang belge, loin devant le FC Bruges et le Standard de Liège, ses deux principaux rivaux nationaux.

Résident du Lotto Park depuis 1917.al Sporting Club AnderlechtAnderlecht et Courtrai se quittent dos à dos sur un score de un partout au Lotto Park.

Un point séparait Anderlecht et Courtrai avant cette rencontre comptant pour la quinzième journée de championnat. Pour cette rencontre à domicile, Vincent Kompany décide d’aligner l’Argentin Lisandro Magallan au sein de la charnière centrale. Plus haut dans l’échiquier, l’ancienne gloire de Manchester City fait confiance à Majeed Ashimeru et Benito Raman aux côtés de Joshua Zirkzee et Christian Kouamé.

Après un début de match pauvre en occasions, ce sont finalement les Courtraisiens qui amènent le premier danger via une tête de Trent Sainsbury après un coup-franc lointain. La première opportunité mauve n’arrive qu’à la 25e minute et une tête non cadrée de Wesley Hoedt. Quelques minutes après, Raman se trouve à hauteur du petit rectangle mais sa tête manque de précision pour inquiéter Marko Ilic.

A la 36e minute, Abdelkahar Kadri s’empare du ballon côté droit et adresse un centre millimétré pour Gueye qui se défait du marquage de Magallan avant de tromper Hendrik Van Crombrugge d’une tête croisée imparable.

Avec plus d’envie que d’idées, les Bruxellois se pressent vers l’avant mais ne parviennent pas à inquiéter une défense courtraisienne bien en place, malgré des tirs lointains de Josh Cullen et Zirkzee.

La mi-temps fait du bien aux Anderlechtois puisqu’ils remontent sur la pelouse avec de bien meilleures intentions. Ils auraient d’ailleurs pu égaliser dès la 47e minute via un autobut mais la déviation courtraisienne s’écrase sur la barre transversale. Quelques minutes après, Raman, isolé dans le rectangle après une passe de Kouamé, manque l’égalisation suite à une bonne intervention du portier courtraisien.

A la 50e minute, Anderlecht hérite d’un corner. Ilic loupe sa sortie, ce qui permet à Raman de se racheter en offrant un centre que… Gueye dévie de la tête avant que Sainsbury ne pousse involontairement le ballon au fond de ses propres filets.

Alors qu’on pensait les Mauves bien partis pour passer devant au score, un geste inapproprié de Raman change complètement la donne, peu avant l’heure de jeu. L’ancien attaquant de Schalke 04 met la main au visage de Faïz Selemani après un coup de sang. Après intervention de la VAR, Monsieur Smet décide finalement d’exclure le numéro neuf anderelchtois.

La suite de la rencontre voit la bande à Kompany garder le cuir, sans apporter de danger, mis à part un tir dans les tribunes de Francis Amuzu et des tentatives de Zirkzee ou Yari Verschaeren. De son côté, Courtrai ne profite pas de sa supériorité numérique et se contente d’un match nul au Lotto Park, malgré quelques contres dangereux.

Grâce à ce point, les Mauves grimpent temporairement à la sixième place. 

Enjoyed this article? Stay informed by joining our newsletter!

Comments

You must be logged in to post a comment.

About Author

The world of beauty with Rayouna